» SO WOK  » : 5ème album de Alif Naaba, disponible ce 11 juin 2021

 » SO WOK  » : 5ème album de Alif Naaba, disponible ce 11 juin 2021

Le prince aux pieds nus, tel qu’on l’aperçoit toujours lors de ces prestations, revient sur le devant de la scène musicale avec ce cinquième album.

De son vrai nom Noura Mohamed Kaboré, il fut meilleur artiste au KUNDE-2014 et obtint en 2017 un disque d’or pour sa collaboration avec le groupe français DUB INC. Ses initiatives : « PAONGO », centre de création consacré au monde des arts et des rencontres Musicales Africaines (REMA).

Composé pendant environ sept ans, l’album  » SO WOK « , très acoustique a été annoncé par un premier titre à succès « GOMDÉ », paru le 8 décembre 2019, dont le clip a été tourné en Côte d’Ivoire, précisément à Bassam.

Des arrangeurs nationaux et internationaux et d’autres artistes burkinabè, tels que la chanteuse Kanda Guira (titre vie chère) et le rappeur Smarty ont pris part à ce grand projet musical, afin d’apporter plus d’originalité aux compositions.

Album répondant aux réalités africaines du moment

Rythmé aux sonorités d’instruments traditionnels et modernes, cet album prend en compte le contexte socio-sécuritaire, dans lequel se trouve son pays, le Burkina Faso, en appelant le peuple à garder espoir, à être fort et à se battre.

Pour plus de diversité, il se penche aussi sur la question d’emploi, de l’amour, la préservation de l’amitié.

L’artiste donne rendez-vous le 11 juin 2020 sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement légales.

L’artiste Kayawoto en concert live le  12 juin 2021  au Palais des Sport de Ouagadougou ( BURKINA FASO)

L’artiste Kayawoto en concert live le 12 juin 2021 au Palais des Sport de Ouagadougou ( BURKINA FASO)

L’artiste nommé le MAOULOUD NAABA ou ROI DU MAOULAND ( définit comme d’un vaste empire, ses fans appelés maoulandais) veut prendre d’assaut le palais des sports de Ouaga 2000 pour son premier concert live. A ses côtés, des artistes de la nouvelle génération tels que CHEEZY, BARACK LA VOIX D’OR, LIMACHAEL, etc…

Révélé sur la scène musicale en 2020 au Burkina Faso, l’artiste s’est fait une place dans le rap grâce à son clip « RAKANRA BIIGA » (enfant de riche, en francais), qui à ce jour comptabilise plus de 1 millions de vues sur Youtube.

Considéré comme un succès total, son premier album en 2021, entièrement composé en mooré (langue nationale)  » MAOULAND  » renforce ses positions au premier rang dans son genre musical. Titre phare, le clip de « TOONGO » (avoir les moyens, en français), sorti avant le lancement officiel de l’album comptabilise également à ce jour, plus de 1 millions de vues. Plein d’innovations, de créativité, il a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

Après ces différentes sorties, KAYAWOTO est vue comme celui, qui révolutionne le rap burkinabè. Ces compositions sont considérées, surtout par la jeunesse, comme porteur d’espoir, une inspiration à réussir et à se faire une place au soleil.

Les titres  » TOONGO & RAKANRA BIIGA ont été classés à plusieurs reprises au premier rang sur RFI, à l’émission AFRO-CLUB. Le second titre designé meilleur tube de l’année, KAYAWOTO décroche également le prix de l’artiste ayant effectué le plus de tournées nationales en 2020 au CANA (Célébration des Artistes Nationaux de l’Année).

L’artiste est sélectionné, au côté de INNOS-B, TIKEN JAH FAKOLY, par WAN, pour l’événement en live dédiée à la journée de l’Afrique, en mai dernier.

Kayawoto feat Ténor (Cameroun) le nouveau clip

Avant son concert, il lance un nouveau clip, un featuring avec l’un des grands rappeurs africains, le camerounais TÉNOR. KAYAWOTO reprend le titre,  » VINOOGO  » ( vivre la belle vie), extrait de son album.

APPEL #2 / SUBVENTIONS DU FONDS DE VALORISATION DES CULTURES D’AFRIQUE DE L’OUEST

APPEL #2 / SUBVENTIONS DU FONDS DE VALORISATION DES CULTURES D’AFRIQUE DE L’OUEST

Le PROGRAMME ACP-UE CULTURE : SOUTIEN AUX SECTEURS DE LA CULTURE ET DE LA CREATION EN AFRIQUE DE L’OUEST – AWA fait partie des six (06) projets régionaux retenus dans le cadre du Programme ACP-UE Culture, initiative conjointe de l’Union européenne (UE) et de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), à travers la mise en place du nouveau mécanisme régional décentralisé destiné à renforcer la compétitivité des industries culturelles et créatives dans les pays ACP.

Le PROGRAMME ACP-UE CULTURE : SOUTIEN AUX SECTEURS DE LA CULTURE ET DE LA CREATION EN AFRIQUE DE L’OUEST- AWA vise un double objectif, à savoir : d’une part, soutenir la dynamisation de la compétitivité des industries culturelles et créatives tout le long de la chaîne de valeurs (création, production et diffusion) dans les 16 pays d’Afrique de l’Ouest et d’autre part, à contribuer à appuyer le développement de l’économie numérique en Afrique de l’Ouest en accompagnant les acteurs des industries culturelles et créatives dans leur transition numérique.

Le programme est mis en œuvre sur une période de 40 mois (décembre 2020 – avril 2024) par le consortium réunissant l’Institut français de Paris (IF) et le Centre Culturel Kôrè de Ségou (CCK).

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, un deuxième appel consacré au soutien à la valorisation des cultures d’Afrique de l’Ouest est lancé. Le montant de la subvention attribuée dans le cadre de cet appel par projet est de maximum 25 000 euros pour des projets d’une durée d’un an, subvention renouvelable au maximum une fois.

Lire et postuler ici

Soko Festival 2021 : le groupe Aratan N’Akalle sélectionné pour le FIMU 2021 à Belfort

Soko Festival 2021 : le groupe Aratan N’Akalle sélectionné pour le FIMU 2021 à Belfort

Le Groupe Aratan N’Akalle a commencé l’année nouvelle par un concert exceptionnel au Pays des hommes intègres, il devait participer au festival SOKO. Le Soko Festival se tient chaque année en début janvier à Ouagadougou. En 6 éditions, ce festival est devenu une des plus grande grande plateformes musicales du pays. Il reçoit plus d’une vingtaine de groupes et de vedettes, de monde entier. C’est l’occasion de rencontrer des programmateurs de festivals européens comme le FIMU 2021, un festival de la ville de Belfort.

Le samedi 9 janvier, l’institut français de Ouagadougou était animé comme tous les soirs du festival SOKO certes. Mais cette fois c’était tout de même particulier. Pour cause, le groupe malien aratan n’Akalle, groupe de blues touareg était sur scène. Si le groupe est jeune, sa musique particulière, emblématique du désert ouest africain est atypique et bien connue. C’est un style musicale marqué par une guitare qui peut endiablé ou caressante, mais qui domine et imprime dans l’assistance une sorte d’ambiance hypnotique. Jadis un certain Ali Farka Touré avait fait de cette musique, une musique emblématique du Mali. Un blues qui a voyagé jusqu’au confins du globe, grâce également à des musiciens comme Tinariwen, Imidiwen ou plus récemment Songhoy Blues. Le blues man malien, ancien maire de Tiefagué est aujourd’hui représenté par son digne héritier Vieux Farka Touré. 

Aratan N’Akalle, qui est formé de jeunes tous issus du nord Mali, porte également cet héritage. C’est pourquoi d’ailleurs, il a choisi vieux Farka comme directeur artistique de leur album, qui a été enregistré dans le studio Ali Farka. Le groupe pour cette première prestation de 2021 jouait l’album en question pour la première fois et au Burkina Faso.

Le groupe malien a un lien fort avec le Burkina 

Au cours du concert, les jeunes ont déclaré avoir un lien particulier avec le Burkina Faso. En effet, comme le leader Sidi Ag Mohamed l’a raconté, le groupe a été formé dans un camp de réfugié au Burkina Faso en 2013. Fuyant la crise malienne de 2012, les jeunes artistes avaient été accueillis avec leurs familles respectives par le Burkina Faso. Pour affronter le quotidien difficile des camps de réfugies et la nostagie, ils ont commencé à chanter ensemble. De fil en aiguille, ils ont décidé de former un groupe de musique dénommé « les enfants du pays ». Le message du groupe formulé  à la moitié du concert et qui a touché le public de l’institut Français était un message de gratitude à l’endroit du peuple Burkinab et un appel à promouvoir la paix par l’art. 

Visite du groupe à l’ambassade du Mali au Burkina

Un autre lien  avec le Burkina Faso qui n’a pas été mentionné est que l’équipe de production du groupe est une jeune agence Burkinabè, CDC-CONNEXION qui se sert des techniques de communication numérique pour mettre en valeur la création culturelle africaine. Présent au Festival SOKO 2021, le Directeur de CDC-CONNEXION, SANWIDI Wilfried avait pour principal objectif de rencontrer des promoteurs et des programmateurs intéressés par le blues tamasheq. 

Un dernier lien avec le Burkina Faso, fut une grande surprise pour le public burkinabè. En effet après avoir présenté le parcours du groupe et son histoire en Français, le leader de Aratan N’Akalle, s’est exprimé dans un mooré (une des langues nationales du Burkina) parfait sans le moindre accent. L’incident a été applaudit par le public pris au dépourvu et fut commenté tout le reste du festival. 

Le séjour burkinabè du groupe Aratan N’akalle a été bref. Cependant les artistes maliens ont pu rencontrer des artistes comme Ombre Blanche et le chantre burkinabè, l’artiste ATT, qui sont très fréquents au Mali. Ils ont échangé aussi avec la star burkinabè Patrick KABRE avec qui Sidi Ag Mohamed avait déjà fait une collaboration pour le titre Ouaga-Boni en 2018. 

En route pour le FIMU, Belfort 2021

Declaré lauréat du Soko à la fin du festival, le Groupe Aratan N’Akalle s’est vu proposé de renouveler l’aventure en France au Festival International des Musiques Universitaire, à Belfort. En plus de ce sacre, le groupe bénéficiera de l’accompagnement de professionnels européens pour une tournée internationale durant l’été 2021. 

Tansoba : Patrick Kabré lance une collecte pour son premier album

Tansoba : Patrick Kabré lance une collecte pour son premier album

L’artiste musicien burkinabè qui électrise les scènes a fêté ses 33 ans la semaine dernière entre deux projets. Patrick Kabré vient de publier sur son mur Facebook, un message de remerciement et pour l’occasion a annoncé sans préciser de date la sortie de son premier album. L’artiste lance pour ce projet, un appel à contributions sur la plateforme de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank. Le message tout en émotion permet de également de connaitre quelques grand noms de la musique qui sont impliqué dans le projet, notamment Blick Bassy compositeur camerounais.

J’ai 33 ans et je vous suis très reconnaissant 🙏🏽 d’avoir permis que ce nombre symbolique soit convoqué de manière particulière et spéciale, dans ma vie. J’ai 33 ans, je suis père, mari et toujours artiste musicien, comblé. Oui ! Comblé ! Cet anniversaire est particulier également, car j’ai enfin décidé de lancer la dernière phase de mon 1e album solo : « Tansoba »

Le message émouvant de l’artiste ici

Qui est Patrick Kabré

Patrick c’est une voix, un style, un engagement, des causes, un combat, une guitare… Au Burkina Faso, c’est une une marque de fabrique que l’on retrouve sur les scènes de festivals, dans quelques concerts privés et au détours des soirées ambiancés. Jovial sur scène comme dans la vie de tous les jours, en concert ou en séance de travail avec des enfants, des déplacés, son style représente sa démarche artistique, un choix de vie et d’action. Au fil des années, Patrick Kabré a développé une certaine expertise de musicien intervenant auprès de différents publics : réfugiés du nord du Burkina Faso, jeunes enfants, adolescents, adultes handicapés, patients d’hôpitaux… En 2018 Patrick Kabré à la suite de sa visite d’un camp de réfugiés sort avec Sidi du groupe Aratan Nakalle le titre Ouaga Boni

Il a mené plus d’une centaine d’ateliers en France, au Danemark, en Allemagne et au Burkina Faso.

L’album Tansoba de Patrick Kabré

Présenté par l’artiste il y a quelques années comme un projet d’album de blues révolté, Tansoba regroupe 10 titres, enregistrés sous la direction artistique du compositeur camerounais Blick Bassy. Un clip est deja disponible sur YouTube. C’est celui du titre Djo.

L’appel à contribution que nous lançons, a pour objectif de finaliser le travail de studio et de réunir toutes les conditions idéales pour un lancement international réussi en aout 2021

Un appel à contribution de 8500 euros !

L’appel à contribution durera 45 jours. Jusqu’au 6 juin 2021, les contributeurs pourront participer pour des contreparties qui vont de l’album numérique ou physique à un concert à domicile. Les contributions permettront en plus de la finalisation du projet d’album de tenir 2 concerts dont un dans un camps de réfugiés et pour des pensionnaires d’orphelinat.

Patrick Kabré présente son projet d'appel à contribution 

Playlist PATRICK KABRÉ : Notre sélection Guess Africa sur Youtube

En concert, en entretien ou dans ses clips, nous avons sélectionné quelques vidéos pour montrer l’univers d’un artiste solaire.

GUESS a Patrick Kabré : Notre playliste spécial Patrick Kabré sur Spotify

Mali Mode Académie : Le discours intégral du promoteur, Akim Soul

Mali Mode Académie : Le discours intégral du promoteur, Akim Soul

Monsieur le représentant de la Ministre de la culture de l’artisanat et du tourisme.

Madame Ioana Albulescu Cheffe de Section croissance verte et Inclusive auprès de l’Union européenne au Mali

Chers partenaires du Mali Mode Académie

Distingués invités;
Mesdames et Messieurs , 

C’est le cœur très partagé que je prends la parole devant vous 

Un cœur plein de tristesse, à l’idée que plus de 30 jeunes maliens sont morts dans un attentat terroriste il y a quelques jours. Ils succèdent à beaucoup d’autres.

Trop de vies fauchées. Le cœur de ces jeunes hommes était plein d’espérance, comme le nôtre. La guerre en a décidé autrement pour eux. Comment ne pas dire à leurs familles des mots de compassion et de réconfort ? Ils étaient les combattants de la liberté, de notre liberté. Nous pensons à eux douloureusement.

Dans le même temps, mon cœur est plein d’espérance. Nous leur serons fidèles si nous nous engageons, résolument, à construire l’avenir. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Construire l’avenir. Cela n’est pas une futilité 

A sa manière, la clôture de Mali Mode Académie veut s’inscrire dans cette foi en l’avenir, qui doit, tous, nous animer. Nous sommes lucides et résolus.

Nos pensées également à nos amies et collaboratrices Fadi Maiga et Raki Thiam qui ont toutes deux perdues des êtres chers M. Adam Thiam et Idy Maïga de brillantes personnalités qui étaient également dévouées et engagées pour l’avenir et la promotion de la culture. Chère Fadi, Chère Raki par ma voix, l’équipe de Mali Mode aimerait vous dire qu’elle est de cœur avec vous. 


Mesdames et Monsieur.

Depuis sa création en 2011, l’Association Mali Mode porte l’ambition d’être à l’avant-garde de la professionnalisation des jeunes dans le secteur de la mode et du design. Depuis nous avons réunis des opérateurs, des créateurs, plusieurs partenaires autour de grandes initiatives événementielles, des formations, des rencontres de tout type, qui ont permis année après année de rendre plus concise et précise l’idée d’une formule d’accélération de talents. 

Le projet Mali Mode Académie pour lequel nous sommes réunis ici vient de loin : des mois de travail, de rencontres, d’accompagnement, d’échanges et de partages d’expérience avec tous. Nous avons vécu une formidable expérience riche professionnellement et surtout humainement. Et nous sommes heureux d’avoir vu 10 jeunes talents éclore sous nos yeux. Ils ont montré détermination et   volonté tout au long de ces 3 mois de formation très intense. Ils ont pu gouter au plaisir de la création mais aussi à ses exigences de travail et de sérieux ; Nous leur souhaitons bonne chance dans la vie professionnelle qui les attend.  Nous leur disons : Continuez dans l’effort. Osez la création, Poursuivez le travail ; tout le monde compte sur vous

Nous sommes responsables d’apporter notre pierre à la construction de l’avenir

 J’ai été heureux d’apporter ma contribution à cette belle aventure. Mais cela n’aurait pas été possible sans la belle équipe qui a travaillé à la réussite de ce projet. Merci aux formateurs, aux intervenants, aux techniciens, à tous ceux qui a un titre ou un autre ont travaillé. 

Merci aussi à ceux qui nous ont soutenu, en particulier à l’Union Européen et je voudrais saluer ici Madame Ioan, Phillipe et toute l’équipe de la CONFED. 

  • Merci aussi à la Coopération Suisse, à Martina
  • Merci au BLONba, Alioune et ses équipes pour leur accompagnement dans le cadre du programme STAR de la coopération Suisse 
  • Merci au Fonds Maaya
  • Merci à Cultur’elles 
  • Merci à tous nos partenaires

Je dois dire aussi combien l’accueil et l’accompagnement de l’HOTEL AZALAÏ a été important pour nous Qu’il en soit remercié

Merci à tous nos formateurs et encadreurs, merci à tous d’avoir offert l’opportunité à ces jeunes de se professionnaliser dans leurs passions, leurs talents. Nous avons parcouru un long chemin ensemble, avec nos 10 ambassadeurs. Qu’ils continuent à puiser dans nos traditions pour en extraire les plus belles richesses. Nous le savons, les Maliens ont goût au beau vêtement, à la belle parure. C’est la première marque de respect qu’ils introduisent dans la relation sociale. C’est la première fraternité qui les lie. Depuis les belles broderies de Tombouctou, ou de Djenné, jusqu’aux basins de Bamako, en passant par les bogolans de Ségou, notre pays vit au rythme de toutes ces élégances. Mais une tradition meurt, si elle n’est pas relayée par la créativité des temps nouveaux. Mali Mode Académie a voulu, à sa manière y participer.

C’est pour nous une question de bonheur. Car n’en doutons pas.

Malgré les rudes coups de l’actualité, ce pays, les jeunes de ce pays, rêvent de bonheur. Ils rêvent d’harmonie, de musique, d’amour et de beauté. Et c’est à construire cet avenir là que veut travailler Mali Mode Académie.  Puisse cette soirée en être la preuve.

Non !  Nous ne sommes pas frivoles ce soir. Nous sommes responsables.

Nous sommes responsables d’apporter notre pierre à la construction de l’avenir

Nous sommes fiers d’apporter notre pierre à l’édifice d’un pays qui doit continuer ses rêves et ses ambitions d’harmonie

Nous aimons la vie

Nous aimons ce pays, sa créativité.  Ses talents 

Je le dis avec émotion

Ce pays peut compter sur nous tous

Et pour finir je ne ferai qu’un seul vœu.

Celui de nous retrouver l’année prochaine pour un nouvel événement mali mode académie

Bonne soirée à tous